L’eau ordinaire qui contient de l’hydrogène, le meilleur des modérateurs/ralentisseurs de neutrons

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

بسم الله الرحمن الرحيم

أَوَلَم يَرَ الَّذينَ كَفَروا أَنَّ السَّماواتِ وَالأَرضَ كانَتا رَتقًا فَفَتَقناهُما وَجَعَلنا مِنَ الماءِ كُلَّ شَيءٍ حَيٍّ أَفَلا يُؤمِنونَ ﴿٣٠ الأنبياء﴾

الحياة التي وهبها الله لكل المخلوقات ( انسان ,حيوان ,نبات, او جماد ) متكونة من مادة اساسها الماء فاذا انعدم الماء انتهت هذه الحياة واذا وجد   تستمر الى ما لا نهاية  !

واحسن مثال لذلك هو بداية خلق الكون وارتباطه بالماء كما اشار رب العزة في سورة ﴿٣٠ الأنبياء﴾

Le phénomène de « fission nucléaire ».

Il existe deux types de fissions : la fission spontanée et la fission induite. La fission neutronique est une fission induite qui peut être soit thermique (où la particule induite est un neutron thermique ou lent) soit rapide (où la particule induite est un neutron rapide). Les noyaux atomiques pouvant fissionner sont dits « fissiles » (s’ils peuvent subir une fission avec des neutrons rapides ou lents) ou « fissibles » (s’ils peuvent subir une fission rapide).

La découverte de la fission de l’uranium 235 peut être décrite par l’intermédiaire du modèle de la goutte liquide. Un noyau est constitué de nucléons : les protons et les neutrons. Ces nucléons, outre leurs masses respectives, apportent une énergie de liaison au noyau donnée par la formule de Weizsäcker ; plus l’énergie de liaison est importante plus le noyau est stable.

AAA) Fission spontanée

Le phénomène de la fission spontanée est découvert en 1940 par G. N. Flerov et K. A. Petrzak en travaillant sur des noyaux d’uranium 238.

On parle de fission nucléaire spontanée lorsque le noyau se désintègre en plusieurs fragments sans absorption préalable d’un corpuscule (particule subatomique). Ce type de fission n’est possible que pour les noyaux extrêmement lourds, car l’énergie de liaison par nucléon est alors plus petite que pour les noyaux moyennement lourds nouvellement formés.

L’uranium 235 (dans une très faible proportion cependant), les plutoniums 240 et 244 et surtout le californium 254 sont par exemple des noyaux spontanément fissiles.

BBB) Fission induite

La fission induite a lieu lorsqu’un noyau lourd capture une autre particule (généralement un neutron) et que le noyau ainsi composé se désintègre alors en plusieurs fragments.

Sous l’effet d’une collision  ( تصادم)   avec un neutron, le noyau de certains gros atomes, dits fissiles, a la propriété de se casser en deux. La matière fissile qui constitue le cœur des réacteurs est en général de l’uranium ou du plutonium4. En absorbant un neutron, un noyau d’atome 235U se transforme ainsi en 236U, un isotope de l’uranium, dans un état excité de 6,2 Méga-électrons-volts (MeV) (1 MeV = 1,6.10-13 joules). Il se comporte ainsi un peu comme une goutte d’eau.

Dans 16% des cas l’énergie est dissipée par rayonnement électromagnétique et le noyau d’236U reste intact.

Dans 84% des cas, cette énergie suffit pour que le noyau puisse franchir la barrière de fission, de 5,7 MeV et se fragmenter en deux autres noyaux comme par exemple le

Conclusion

Tant que la probabilité d’absorption reste faible, les neutrons se conservent pratiquement en nombre, mais leur énergie décroît peu à peu à chaque diffusion. Les noyaux sont d’autant plus efficaces pour ralentir les neutrons que leur masse est plus faible, plus proche de celle du neutron.( C’est en particulier le cas de l’eau ordinaire qui contient de l’hydrogène, le meilleur des modérateurs/ralentisseurs de neutrons)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fission_nucl%C3%A9aire

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »